Blog pour votre peau

Acné.

Quelles sont les bonnes mesures à prendre

Il y a quatre choses principales qui doivent être faites afin d’éviter de créer un environnement propice à des manifestations d’acné:

1.  Buvez beaucoup d’eau fraîche et pure! L’eau est non seulement importante pour une bonne hydratation des cellules de la peau mais également essentielle pour éliminer les déchets et les toxines du sang. Si nous ne recevons pas assez d’eau, le processus de nettoyage naturel du corps peut être contourné de façon spectaculaire.

2. Éliminer la consommation excessives de bonbons, de lait, de glucides raffinés et les aliments transformés. Pour le dire simplement, les sucres et les aliments transformés ont un indice glycémique élevé qui peut conduire à une inflammation des follicules pileux qui se traduisent par des blocages de sébum qui entraînent à son tour plus de boutons.

Une étude de 2002 dans “Archives of Dermatology” démontre que les personnes qui mangent selon un régime alimentaire à base de végétaux frais et de viande maigre ont peu ou pas de bouton(s). Par opposition, les gens avec un patrimoine génétique similaire et vivant dans les pays occidentaux avec une alimentation riche en glucides raffinés (c’est-à-dire les sucres) et autres aliments transformés, développent considérablement plus d’acné.

3. Pratiquer un nettoyage de la peau et une bonne hydratation. Les experts disent que nous devrions nettoyer notre peau au moins deux fois par jour, pour enlever l’excès d’huile et la saleté qui peuvent obstruer les pores.

Il convient d’éviter les savons alcalins durs comme les savons de bain, car ils peuvent détruire la barrière naturelle qui se forme sur notre peau alors même que celle-ci nous protège contre les bactéries, les champignons et les infections virales.

4.Si une crème hydratante supplémentaire est nécessaire, utiliser une crème hydratante «non comédogènes». Gardez à l’esprit que les hydratants trop huileux peuvent contribuer à obstruer les pores.

Tout pour votre peau

Types de la peau.

Peau normale
Le terme « peau normale » est largement utilisé pour décrire une peau équilibrée. Le terme scientifique désignant une peau saine est « eudermique ».

Peau sèche
Le terme « peau sèche » est utilisé pour décrire un type de peau qui produit moins de sébum qu’une peau normale. À cause de cette carence en sébum, une peau sèche  ne dispose pas des lipides dont elle a besoin pour retenir l’humidité et construire une barrière protectrice contre les agressions extérieures.

Peau grasse
Le terme « peau grasse » est utilisé pour décrire un type de peau dont la production de sébum est accrue. Une surproduction s’appelle une séborrhée.

Peau mixte
Comme son nom le suggère, une peau mixte représente un mélange de deux types de peaux.

Évaluation du type et de l’état de santé de la peau

Contrairement au type de peau, l’état de santé de la peau peut beaucoup varier au cours d’une vie. Les nombreux facteurs internes et externes qui déterminent cet état de santé incluent : le climat et la pollution, la prise de médicaments, le stress, les facteurs héréditaires qui affectent les niveaux de sébum, la transpiration et les facteurs naturels d’hydratation produits par votre peau, ainsi que les produits que vous utilisez et les choix que vous faites en matière de soin de la peau.

Les produits de soin de la peau doivent être choisis en fonction du type de peau et pour traiter les affections cutanées dont vous souffrez. Les dermatologues et autres experts du soin de la peau évaluent l’état de santé et déterminent le type de peau d’une personne en mesurant les facteurs suivants :

Signes du vieillissement
Notre type de peau peut évoluer avec l’âge. Une peau grasse à l’adolescence peut se dessécher après la puberté et une peau normale peut s’assécher avec l’âge.

Tous les types de peau subissent les effets de l’âge. La peau perd alors du volume et de la densité, des rides et des ridules apparaissent et des changements de pigmentation surviennent. Comprendre et mesurer ces signes du vieillissement nous permet de déterminer l’état de santé de la peau. Découvrez plus d’informations sur la page relative au vieillissement de la peau.

La production de sébum et de transpiration
La quantité de sébum produite par les glandes sébacées de la peau régule l’efficacité de la fonction de barrière de la peau et donc son état de santé. Une surproduction de sébum peut être synonyme d’une peau montrant des impuretés et grasse. Au contraire, une faible production de sébum signifie une peau sèche.

Les glandes sudoripares de la peau produisent de la transpiration pour aider le corps à conserver une température optimale. La production excessive ou faible de transpiration peut avoir des conséquences sur l’état de santé de la peau.

Facteurs naturels d’hydratation (NMF)
Produits naturellement par une peau saine, les facteurs naturels d’hydratation, comme les acides aminés, contribuent à retenir l’eau dans la peau, à préserver son élasticité et sa souplesse et à prévenir sa déshydratation. Lorsque la barrière protectrice de la peau est abîmée, la peau ne peut bien souvent plus retenir ces facteurs naturels d’hydratation indispensables. L’hydratation de la peau diminue et sa santé en est affectée.

Peau sensible
Une peau sensible  s’irrite facilement et est plus réactive qu’une peau normale. L’identification et l’évaluation de symptômes, comme des rougeurs, un érythème, des sensations urticantes, de démangeaisons et de brûlures, permettent d’évaluer l’état de santé de la peau.

© Copyright - Institut de beauté « Beauty Coach »